Resident Evil: Bienvenue à Raccoon City

C’est un divertissement de bonne qualité auquel nous avons affaire ici. Il rend hommage à la saga du célèbre jeu vidéo éponyme. Plus sombre, plus gore et plus proche de l’univers du jeu vidéo que l’ancienne saga avec Mila Jovovich en son temps, c’est tout de même un film un peu plus « cheap » et tourné comme une série b dans lequel on retrouve notamment pleins de têtes connues d’acteurs de séries télés. Nous reconnaissons en Claire Redfield, Kaya Scodelario (Skins mais maintenant connu dans divers films tels que Le Labyrinthe ou Crawl dernièrement), en Jill Valentine, Hannah John-Kamen (Brave New World, Intimidation, Ant-Man et la Guêpe...), en Chris Redfield, Robbie Amell (Upload), Albert Wesker joué par Tom Hopper (Umbrella Académy) et en Léon Kennedy, Avan Jogia (Now Apocalypse, Retour à Zombieland). Le personnage de Léon est d’ailleurs un peu trop lâche par rapport au réel personnage du jeu vidéo mais à part ça l’ensemble des acteurs est assez réaliste et crédible.

L’histoire est centrée sur l’origine de l’épidémie, comment tout à commencé avec l’essor du géant pharmaceutique Umbrella Corporation dans la ville fictive de Racoon City, dans un univers très sombre, pauvre, avec des habitants isolés. Petit à petit, une épidémie survient et les quelques personnages qui se croisent vont s’unir pour survivre lors d’une seule et unique nuit terrifiante.

Les amateurs du jeu vidéo se sentent donc déjà familiarisés avec les événements et nous voyons avec plaisir deux endroits très emblématiques effrayants avec le manoir et le commissariat. Le parking du commissariat avec les dobermans transformés font partis également du jeu et c’est plutôt bien fait. L’ambiance des zombies se fait oppressante et angoissante. On découvre également le « boss » qui nous poursuivait sans cesse dans le jeu, complètement transformé avec des yeux à la place du bras, où il fallait tirer sur chaque œil pour que la barre de vie s’enlève.

Hormis le fait qu’on voit le jeu se dérouler en film sous nos yeux, le scénario reste certes un peu vide et banal, surtout dans la multitude de films actuels sur le sujet des zombies. La concurrence est rude mais ce film relève le pari de revoir sur nos écrans la saga Résident Evil, qui satisfera davantage de fans par rapport à l’ancienne saga, avec peut-être une suite comme le suggère la fin ?

Un commentaire sur “Resident Evil: Bienvenue à Raccoon City

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :