House Of Gucci

Après « Le Dernier Duel », Ridley Scott nous plonge dans une autre histoire vraie, typique de ce qu’on peut appeler un « film d’auteur » mais dans un univers totalement différent dans la famille de Gucci, avec plus particulièrement Maurizio Gucci joué par Adam Driver et sa femme Patricia Gucci joué par Lady Gaga. Le reste du casting envoie du lourd avec Jared Leto grimé en vieil italien, incarnant le neveu raté Gucci, Paolo. Al Pacino en Aldo Gucci et Jérémy Irons en Rodolfo Gucci. Ou encore Camille Cottin et Salma Hayek. Tout ce beau monde pour raconter les déboires familiales : entre la rupture familiale qu’Aldo Gucci entretient avec son fils Maurizio depuis qu’il décide que sa femme n’est « pas assez bien pour son fils », ou entre les relations conflictuelles entre Maurizio et son épouse qui désire qu’il soit plus proche de sa famille, nous sommes projetés dans un univers très riche et inaccessible.

Tous ces talents d’acteurs réduits à néant car nous nous ennuyons profondément. Nous n’arrivons pas à nous intéresser à leurs problèmes parfois mal retranscrits et nous aurions préféré voir comment la marque Gucci arrive à être reconnue du monde entier. Le logo, les sacs, tout est à peine effleuré et nous aurions aimé comprendre comment Gucci a dominé l’Italie puis le monde entier. Mais Ridley Scott a préféré commencer le film par une simple histoire d’amour entre Maurizio et Patricia. Les 2h37 que constituent le film nous paraissent une éternité et franchement, il aurait été souhaitable de raconter cette histoire en une mini-série ou bien de le raccourcir d’une bonne demi-heure car pleins de détails sont insignifiants à notre avis.

On nous avait promis du luxe, de la passion et du thrash, on en sort grandement déçues par le manque d’histoire finalement. Seule la fin peut être vraiment intéressante par rapport au dénouement. Nous avons tout de même l’impression d’assister à une véritable œuvre cinématographique qui veut nous embarquer quelque part, la direction qu’a pris l’histoire nous a seulement laissé à quai…

La famille Gucci a porté plainte contre la production du film qui n’a pas consulté la famille avant. Ils déplorent une mauvaise image, notamment pour Patricia qui est dépeinte comme une victime de Gucci et également d’une image de profiteuse. La vérité on ne la saura jamais mais il faut tout de même que l’interprétation dépeigne une réalité à peu près juste. Les acteurs livrent en tout cas une performance remarquable.

A voir au cinéma pour le côté glamour et le luxe étalé sur grand écran ainsi que pour la pléthore d’acteurs connus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :