Les nouveaux mutants

Après sa sortie maintes et maintes fois repoussée, suite au rachat de la Fox par Disney, puis à cause de la crise sanitaire, ce film Marvel était maudit et était censé ne plus sortir au cinéma pour finir directement en streaming et en DVD. Ouf, ce ne fut pas le cas, ce n’est pas passé loin mais il a finalement pu voir le jour après juste plus de deux ans de retard !

Josh Boone, le réalisateur, s’est inspiré des comics de Claremont et surtout du comics sur l’histoire de l’ours-démon qui hante une adolescente d’origine indienne, Dani Moonstar.

Ce film est surtout porté par le charisme des jeunes acteurs principaux qui sont Maisie Williams (Arya dans Game Of Thrones), Charlie Heaton ( Jonathan Byers dans Stranger Things), Anya Taylor-Joy jouant dans Split, Glass, The Witch, ou même les moins connus Blue Hunt et Henry Zaga. Cette bande de jeunes marche bien malgré le côté très teenager que veut apporter cette nouvelle saga. L’héroïne, pour la première fois dans les films Marvel, est attirée par une fille, ce qui change du format d’amour traditionnel. Nous savions que Marvel avait envie de mettre en avant un personnage lesbien (et pas que dans une série comme dans Marvel Runaway). Les paris étaient en cours pour savoir lequel. Beaucoup pensait à un personnage dans Thor (une Valkyrie), ou même Captain Marvel ou un autre personnage dans Black Panther. Finalement ça sera dans les Nouveaux Mutants.

Ces jeunes sont enfermés dans une institution semi hôpital psychiatrique après avoir eu des accidents avec leur pouvoir respectif afin de les contrôler pour qu’ils ne dérapent pas. Certains ne savent pas leur propre pouvoir et nous le découvrirons au fil de l’histoire. Le déroulé des événements se veut plus horrifique et plus effrayant même si cela reste très gentillet. Tout se joue sur les peurs des adolescents et sur les traumatismes de chacun, enfermés avec leurs propres démons et c’est très métaphorique sur la réalité concrète des adolescents qui se découvrent une sexualité, qui refoulent des sentiments ou qui ont subi des traumatismes potentiellement sexuels. Tout cela est englobé dans un cauchemar vivant et c’est plutôt intéressant comment l’image est utiliser, il faut donc aller un peu plus loin dans la petite réflexion des événements pour bien comprendre le rapprochement.

Petit bémol sur la facilité scénaristique qui est trop attendu, sans aucune surprise. Le film était prévu comme une trilogie mais vu déjà la difficulté à le voir arriver en salles rien n’est moins sûr, ce qui est quand même dommage d’introduire de nouveaux personnages, de nouveaux héros pour ne pas apprendre à les découvrir davantage dans une suite. D’ailleurs Disney a coupé la scène de fin post-générique, cela est peut-être le signe qu’il ne faudra pas attendre les suites. Quoiqu’il en soit, ce Marvel dépourvu d’humour fonctionne bien quand même, il nous fait passer un bon moment et est très sympathique à regarder.

Un commentaire sur “Les nouveaux mutants

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :