Candyman

Remake ou plutôt suite indirecte du premier film original de 1992, on retrouve la même légende mais dans notre époque moderne en n’excluant pas les événements du premier opus.

Les habitants de Chicago et plus particulièrement vers le ghetto de Cabrini Green, savent qu’en répétant 5 fois le nom de Candyman dans le miroir, un tueur avec un crochet en guise de main, accompagné d’un essaim d’abeilles, viendra vous tuer ! Anthony Mc Coy, artiste-peintre, va être fasciné par cette histoire et va essayer de le mette en scène à ses risques et périls.

Le film est, croyez-le ou non, davantage effrayant que son prédécesseur et donne un aspect nouveau au personnage de Candyman en expliquant ses origines. Le film traite également de racisme, de violences policiers et de gentrification de quartier, les plus riches ayant un plus large espace au détriment des plus pauvres.

Malgré toute cette recette vraiment de qualité, on reste parfois sur notre fin et cela finit de façon un peu trop abruptement au moment où le personnage commence à survenir et que nous en demandions encore d’avantage.

Niveau casting c’est intéressant avec Yahya Abdul-Mateen II qu’on a pu voir dans Get out, Us et la série Watchmen. Colman Domingo qu’on a pu voir dans Fear the Walking Dead, Euphoria. Nathan Stewart-Jarrett qu’on a pu voir dans Misfits et Soulmates. Et bien sûr Tony Todd, le Candyman du début.

A voir au cinéma pour la belle réalisation, pour redécouvrir ou découvrir ce fil d’horreur culte à sa sortie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :