Une ode Américaine

Nous sommes au cœur de la campagne américaine dans une famille défavorisée avec son lot de problèmes. Tout ce qui a de plus simple mais parfois c’est ce qu’on demande et ce dont on a envie lorsque l’on regarde une réalisation Netflix. Portée par le talentueux Ron Howard (Un homme d’exception, Appolo 13, Da Vinci Code entre autre…) et jouées en tête d’affiche par Amy Adams (la série Sharp Objects, Premier Contact, Man of Steel, Noctural Animals) interprétant le rôle de la en mère de famille junkie : Bev et Glen Close (Les Liaisons Dangereuses, les 101 Dalmatiens ou le plus récent Albert Nobbs) incarnant sa grand-mère « Mawmaw » ayant pratiquement élevée JD, son petit-fils.

Celui-ci, héritier de toute cette grande famille du sud de l’Ohio, décide après être allé chez les marines, d’étudier le droit à Yale. Il subit alors le racisme des plus riches le traitant de « Rednecks » et doit se battre pour faire sa place dans le milieu du droit et dans les diners mondains. Il doit aussi gérer toute sa famille, en particulier sa mère junkie, accro à l’héroïne.

Voilà un très beau film à regarder un dimanche soir qui donne plein de mélancolie et en même temps on a vraiment l’impression de visionner une très grande oeuvre, ce qui est plutôt rare chez Netflix dont on peut consommer les films sans forcément les apprécier énormément à leur juste valeur.

C’est une chronique familiale dramatique très bien faite et finalement assez politique qui aborde plusieurs sujets comme la réussite qui n’est pas donnée à tout le monde quand on évolue dans la pauvreté, qui parle également de drogues, d’addictions, du regard des autres. Le titre original en français n’est pas vraiment représentatif de l’histoire générale et il serait mieux de le laisser comme dans le titre original: Hillbilly Elegy.

Les autres critiques n’ont pas été tendres avec ce film, le qualifiant d’excessif pour le scènes d’alcoolismes ou de violences familiales ou bien encore que Ron Howard voulait seulement rafler les Oscars mais nous ne sommes pas de cet avis. La réalité peut être exactement comme elle est montrée et qui plus est, ce film est basé sur les mémoires de l’homme d’affaires et héros principal JD Vance.

Cela montre le milieu rural de l’Ohio, rarement évoqué en ce moment, les américains préférant parler des grandes maisons de millionnaires, ce qui ne reflète pas le quotidien de beaucoup d’États américains. Alors oui, cela peut tomber dans le pathos et le drama, mais nous lui en passerons outre tant la qualité était présente.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :