Les filles du docteur March

Film adapté d’un roman de Louisa May Alcott, Les filles du docteur March est un classique de la littérature anglaise et réalisé par Greta Gerwig.

L’histoire se passe pendant la Guerre de Sécession à Concord dans le Massachussets et nous suivons, de l’enfance à l’âge adulte, quatre soeurs vivant dans la pauvreté, sans leur père, parti au combat. Le film mélange passé et présent afin de mieux comprendre toute la vie de chacune des soeurs.

Il ne faut pas se le cacher, nous avons été attirée par le casting avec Emma Watson, Saoirse Ronan, Timothée Chalamet, Meryl Streep ou encore Laura Dern, que du beau monde ! L’histoire se concentre un peu plus sur Jo March, l’une des soeurs écrivaines qui finira par écrire l’histoire de leur vie. L’actrice Saoirse Ronan joue très bien son rôle, c’est une révélation bien que nous l’ayons déjà vue jouer dans « Lady Bird« , réalisée toujours par Greta Gerwig, ou bien « Hannah ». Dommage que nous ne voyons pas plus souvent Meg, la fille ainée interprétée par Emma Watson^^.

Malheureusement, nous trouvons que le film est assez mièvre et guimauve, il ne se passe quasiment rien d’intéressant et ce n’est pas les relations amoureuses de chacune qui nous ferons changer d’avis pour le scénario, bien au contraire. Le film se veut un aspect féministe et insiste bien sur la condition des femmes à l’époque, où seul le mariage pouvait sauver ces femmes de la pauvreté qui les attendaient comme un couperet au-dessus de leur tête… Nous voyons bien que cela fait preuve de bonne volonté concernant cet aspect-là et que le scénario veut montrer la dure vie d’être une femme au 19ème siècle. Disons que c’est un peu trop lourd la façon dont cela est introduit dans les dialogue pour nous le faire comprendre… Cela parle de la vie de ces quatre soeurs mais l’histoire n’arrive pas vraiment à nous transporter et elle se dirige vers une moralité très mièvre qui finalement n’a pas une portée si féministe que cela.

Malgré tout, le roman est bien adapté et reste un classique. Les fans de « Dowtown Abbey » et autres histoires d’époque anglaise y trouveront certainement leur compte bien que ce film soit américain.

Certains moments sont touchants et cela se regarde comme un dimanche après-midi installés bien confortablement près du feu de cheminée ou avec un plaid et un thé.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :