Kiss me first

Depuis le succès de « Ready Player One« , la réalité virtuelle intéresse beaucoup de personnes et notamment les scénaristes, réalisateurs… même si cela fais bien longtemps qu’elle existe.

En plus British, plus réfléchi mais aussi avec plus de longueurs, nous découvrons donc Kiss me first.

« Agora » est un monde virtuel connu de tous les ados et des personnes se retrouvent pour discuter et y vivre un peu comme « Second Life » à l’époque pour les connaisseurs.

Nous faisons la connaissance de Leila, Tess et d’autres et nous découvrons qu’ils essayent tous d’échapper à une dure réalité, ce qui peut sembler cliché au premier abord par rapport aux personnes jouant aux jeux vidéos. Mais la série est tournée de façon à ce que cet aspect-là soit subtil. Les personnages vont interagir dans le monde virtuel comme dans la vraie vie.

Assez originale, il manque toutefois un fil conducteur et un scénario plus construit pour s’y intéresser totalement.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :