Tim Roth

Dans un tonnerre d’applaudissements, Tim Roth débarque, après s’être déjà déplacé à plusieurs reprises avant la projection de ses anciens films et à la soirée d’ouverture. Très à l’aise, le présentateur précise qu’il aime communiquer directement avec son public et incite les spectateurs à poser des questions.

On apprend qu’il a grandi avec sa sœur, sa mère et son père. Professeur et artiste et son père ouvrier, il ne vient pas du monde du cinéma.
C’est en faisant une blague à sa professeur de théâtre (un ami et lui se sont inscris pour interpréter le rôle de Dracula, il pensait faire une farce à sa professeur de théâtre mais elle a aimé sa prestation et il a été retenu au casting). C’est comme cela qu’il a commencé à jouer la comédie et à aimer ça. Pour lui le monde des acteurs lui était impossible et était uniquement réservé aux riches.
Jeune, il nous confie qu’il a été maltraité, harcelé car il était petit et avait une corpulence un peu grosse. Cela lui a permis de repérer les brutes avant qu’elles ne frappent et cette expérience lui a servi pour jouer dans certains films, désormais il nous dit qu’il joue les types qui l’ont martyrisé.

Tarantino l’avait vu dans un film et c’est lui qui a souhaité le rencontrer.
The Hit était le premier film pour le cinéma qu’il a fait et c’était également la première fois qu’il voyageait en Europe.
Initialement, l’acteur recruté a dû partir, le réalisateur a donc recherché quelqu’un d’autre et a dit :  » Trouver moi le petit skinhead qui joue dans Made in Britain ».

C’est un rôle j’avais interprété avant et il m’ont appelé.

Dans le rôle je devais être chauffeur des tueurs à gage mais je ne savais pas vraiment conduire. Dans une scène en haut des montagnes je devais faire le tour en voiture et je me suis trompé de pédale entre le frein et l’accélérateur, la voiture est partie dans la caméra, l’ensemble à dévalé la montagne. Arrivé en bas, je me suis dis que c’était la fin de ma carrière, le réalisateur a ouvert la porte et il m’a dit : « C’est l’heure de passer aux assurances » et a beaucoup ri avec le staff, ils ont pris des photos pour immortaliser l’incident.

Suite à diverses questions du public, Tim Roth explique que pour lui c’est facile de jouer et le seul autre job pour lequel il aurait de l’expérience serait de travailler dans un supermarché, cela serait vraiment dur. Il trouve que jouer des rôles lointains de sa personnalité est agréable sauf quand on interprète la victime d’un tueur !

Avec Lie to Me il pensait que c’était la fin de sa carrière. En fait, cela a été l’opposé, il a beaucoup appris, c’était une expérience très gratifiante et il a beaucoup aimé.

Il rit et dit que cela sera peut-être son futur emploi. Il a commencé sa carrière à la télé.
La télé inquiète car elle prend de l’ampleur et du poids. Cela devient dur de faire des films au cinéma maintenant à part des blockbusters.

A paris un petit lui a demandé si il y avait bientôt la nouvelle saison de Lie to Me, il ne savait pas que ça avait été annulée. Mais la télé a une vie indépendante du cinéma non contrôlé avec internet.

L’acteur de Tin star est en train tourner la saison 2 en ce moment.

Une personne du public lui demande, vu qu’il a joué avec David Lynch, s’il avait l’explication de la fin de Twin Peaks. Il répond qu’il n’a pas vu Twin Peaks et n’en sait pas plus. Il était là pour jouer le rôle, il l’a fait, mais n’a pas plus d’explication. Il rit en disant que le seul qui sait tout c’est Kyle. Faudra demander à Kyle (MacLachlan).
C’est très dur pour lui de se regarder jouer et d’ailleurs il ne se regarde plus les films dans lesquels il joue.

Tim Roth a une carrière d’acteur très variée, il a adoré jouer dans Hulk et la planète des singes car il apprenait à faire les mouvements des singes toute la journée, c’était assez marrant et il se rappelle que le processus de maquillage était très long, cela change complètement des autres rôles qu’il a pu faire. Sur Hulk c’était très ludique et naïf, il a aimé jouer et comprend pourquoi les acteurs jouent dans des films comme cela.

Il nous dit : « Tu peux même choisir ton corps ! Et j’ai choisi le corps et la morphologie du corps de Bruce Lee mélangé à Edward Fox. Zéro effort ! Pas besoin de gym ! Dans un rôle il recherche la façon dont fonctionne le personnage, il ne cherche rien en particulier, une scène où plus, et c’est pour cela que sa carrière est bordélique! ».

Crédit photo : Constance Moreau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :