Le secret des Kennedy

Cérémonie d’ouverture pour ce festival en présence de Jason Clarke ( Zero dark thirty, la planète des singes…). Sandrine Kiberlain, présidente du jury lui a décerné le prix « Deauville Talent Award » après un bref discours. Jason Clarke parle à plusieurs reprises de son amour pour la France, sa femme étant française.

Étrange choix que de commencer le festival par ce film très mélodramatique et sérieux mais ce n’est pas pour nous déplaire. Nous suivons Ted Kennedy, le dernier frère rescapé de la famille. Suite à une tragédie, il décide de couvrir l’affaire pour garder son intégrité.

L’histoire est amenée progressivement mais nous regrettons qu’il n’y ait pas eu plus d’histoires politiques complexes. C’est assez difficile d’avoir une quelconque empathie pour le personnage qui essaye de s’en tirer par tous les moyens, malgré les notes de piano régulières. Cependant, les manipulations politiques sont bien mises en avant avec une belle interprétation de l’acteur qui retransmet parfaitement l’ambition démesurée et la soif de pouvoir de Ted Kennedy.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :