Le dernier duel

Inspiré de faits réels, réalisé par Ridley Scott lui-même qu’on ne présente plus (Gladiator, Alien…) qui sortira d’ailleurs son prochain film « House of Gucci », nous sommes plongés dans celui-ci à l’époque médiévale et plus particulièrement focalisé sur le combat d’une femme Marguerite (Jodie Comer que nous connaissons tous désormais grâce à Killing Eve) qui voudra prouver son viol subit par Jacques Le Gris (Adam Driver) le meilleur ami de Jean de Carrouges (Matt Damon). Alex Lawter qui interprète le roi et Ben Affleck complètent ce lourd casting. Le mari Jean de Carrouges voudra soutenir sa femme et surtout son honneur bafoué et prouvera donc que sa femme n’a pas menti lors d’un duel à mort.

A moitié action et à moitié psychologique, malgré l’apparence très masculine, c’est bien un film féministe qui est devant nous. En effet, Marguerite confesse s’être fait violer mais personne ne l’a croit et ils émettent tous le doute sur sa faute à elle. Jacques le Gris croit qu’elle éprouve des sentiments amoureux alors qu’il n’en est rien, sa meilleure amie l’accuse et son propre mari n’est pas tendre, il est bourru et veut absolument un héritier… Quelle que soit l’issue, le film nous montre qu’elle perdra au change quoi qu’il se passe et qu’elle restera malheureuse.

L’autre originalité du film est qu’il nous montre la même histoire d’un point de vue différent selon les personnages. Cela est mis en scène sous la forme de 3 chapitres retraçant presque ces mêmes événements mais en alternant cette vision selon le personnage, d’où les 2h30 de film un peu longues et un peu trop tirées en longueur. Ainsi, il faut être attentif pour s’apercevoir que certaines scènes ne se déroulent pas exactement de la même façon. Le viol du point de vue de Marguerite est nettement plus violent que du point de vue du violeur par exemple. Parfois, on assistera réellement à la même scène avec juste un dialogue qui change…

Le début, très long et pas trop intéressant, est sauvé par la suite des événements et on a vraiment l’impression d’avoir affaire à du grand cinéma. Les quelques scènes de combat très gores pimentent les longues scènes de dialogues sans fin.

A voir surtout pour voir la condition des femmes à cette époque-là, pour le jeu de tous les acteurs méconnaissables, et pour assister à de grandes scènes de cinéma. Ils faut noter que cette histoire est issue de fait réel et des historiens ont travaillé avec l’équipe pour veiller à conserver le caractère historique du scénario, cela se voit !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :