Red Dead Redemption I et II

Qui n’a pas rêvé un jour de pouvoir vivre à l’époque du Far-west, du Western et des cow-boys ?

Ce rêve est devenu réalité (enfin presque, virtuellement oui) et le premier opus de Red Dead Redemption nous offrait la possibilité d’incarner John Marston, un hors-la-loi, qui avait décidé de se ranger.

Red Dead Redemption I et II sont des jeux PS4 d’action-aventure à monde ouvert, classés parmi les meilleurs jeux et c’est peu dire. La définition des décors, des personnages, la maniabilité, l’histoire tout était parfait.

Nous sommes donc un cow-boy qui se déplace à cheval, en 1911 dans l’ouest américain, c’est le moyen de transport le plus utilisé. Notre personnage va devoir chasser pour manger, dormir pour reprendre de la santé et aider ou non les personnes qu’il rencontrera. Vous êtes John et vous décidez de l’homme que vous voulez être. Votre cote de popularité sera ainsi plus ou moins haute. Mais surtout votre quête de la rédemption est dû au fait de vouloir sauver votre femme et votre fils.

John Marston avait décidé, après plusieurs années de vie de hors-la-loi, d’acheter un ranch et d’y vivre une vie paisible avec sa femme et son fils. L’agent du FBI les a retrouvés et est venu les emprisonner. Pour les libérer, John va devoir arrêter mort ou vif les anciens membres de son ancienne bande de hors-la-loi.

C’est donc de mission en mission qu’en chevauchant notre cheval, nous allons avancer dans l’histoire et réaliser ses quêtes principales et annexes. La carte de l’ouest américain s’étale sur deux états fictifs d’Amérique et un état du Mexique, John évoluera donc dans terres chaudes et arides. Duels, embuscades, prises d’assaut de forts, feux de bois, découvertes de cabanes et de saloon sont au rendez-vous.

Ce premier Red Dead Redemption excelle. Alors il va s’en dire, que forcément, nous attendions Red Dead Redemption II avec impatience ! 

Le deuxième opus se sera fait attendre presque 8 ans mais ce n’est pas pour rien, il dépasse le premier, nous vous laissons donc en deviner la qualité et la perfection.

Red Dead Redemption II est une préquelle alors l’histoire reprend donc avant le premier et nous incarnons un autre personnage Arthur Morgan, un hors-la-loi, bras droit de Dutch, le chef de la bande dont John faisait partie. Cette fois nous évoluons dans les années 1899 et nous sommes intégrés à la bande de hors-la-loi. Nous réalisons donc des vols, des braquages de banques avec le groupe et nous sommes pourchassés par les shérifs, les chasseurs de prime et le FBI. Cela ne sera pas de tout repos pour le groupe et nous allons devoir migrer notre campement pas mal de fois.

La chasse est toujours requise pour survivre et la carte nous fera évoluer dans des terres ressemblants plus à la Louisiane, avec les marécages et ses crocodiles ainsi qu’au Montana avec ses forêts et ses montagnes enneigées.

Le scénario est vraiment parfait et la richesse des dialogues est impressionnante autant pour les personnages principaux que ceux que vous croiserez par hasard.

On ne va pas vous le cacher, pour survivre dans le premier ce n’était pas facile, mais là dans le deuxième c’est difficile, en même temps, on s’attendait à quoi… Vivre et survivre à l’époque du far-west et des bandes de hors-la-loi, ce n’était pas simple, c’est finalement une complexité qui apporte un point positif au jeu pour le rendre encore plus en phase avec la réalité.

Red Dead Redemption II est donc LE jeu à faire obligatoirement dans votre vie pour connaitre la puissance et la haute définition qu’offre les consoles actuelles.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :