Morgan Freeman

Nous étions à la conférence de presse de Morgan Freeman, répondant brièvement et parfois avec ironie aux question, nous vous laissons découvrir ses répliques atypiques :

thumb_DSC01638_1024Quel est le film de votre carrière dont vous êtes le plus fier ?

Je dirais que cela serait ceux qui ont eu un tournant, il y en quelques-uns comme Miss Daisy et son chauffeur, Impitoyable, Invictus…

Vous avez été sur les plages de Normandie à Arromanches, qu’avez vous ressenti ? Oui, question intéressante, ces événements sont passés dans ma vie meme si j’étais un petit enfant. On a revu ces combats, je me sentais comme si j’y étais, c’était surtout les cimetières qui m’ont marqués car c’est le prix à payer pour ces libertés.

Votre fiction c’est surtout humanitaire, cela se passe en Bosnie, c’est venu comme ca ou cela vous touche ?

Vous parlez de mon documentaire « The story of Us ». je saurais pas trop quoi dire, quand on va dans les pays comme ça, les gens peuvent être dur les uns avec les autres.

Vous êtes un acteur engagé sur de nombreuses causes, est ce que vous ne trouvez pas que la salle est un peu trop white ?

Moi je suis La. (rires dans la salle).

Je suis ravie de vous rencontrer, je suis auteur et scénariste, j’ai grandi dans la musique  je suis fan de vous et d’ailleurs ma fille s’appelle Morgane. Je sais que vous avez fais des études de chant et de danse ? Vous chanteriez Singing on the rain pour moi ?

Seulement si vous me payez.

thumb_DSC01645_1024

Quel est votre genre préféré de film et celui que vous avez pris le plus plaisir à tourner ?

J’aime ce que je fais et que ce soit divers tant mieux. Je n’ai pas de genre préféré.

Vous avez déjà votre cabine sur les planches, vous l’avez pas inauguré qu’est ce que ça vous fais ?

J’ai 81 ans je fais ce métier depuis 30-40 ans, c’est comme un grand manège, il y a  beaucoup de hauts.

thumb_DSC01629_1024

Vous aimeriez une expérience de réalisateur ou vous ne vous sentez pas à l’aise ? Quand on est comédien vous prenez votre argent, en 15 jours et basta. (rire)  Réalisateur c’est un an…

Comment vous faites pour vous préparer a un role ? Par exemple pour Invictus pour etre Nelson Mandela ?

Quand vous jouez un personnage qui n’est pas réel on apprend les répliques mais quand c’est quelqu’un un de vrai, c’est nécessaire de les toucher avec le rythme etc. Mandela était relax. Quelqu’un comme Joe Clark, c’est tout le contraire, il est en prison.

Est-ce que vous avez envie de prendre votre retraite ?

Non je continue, car sinon ça veut dire que c’est vraiment fini. (rire)

thumb_DSC01647_1024

Vous aimez la France vous êtes deja venus à titre personnel est-ce que c’est pour les paysages, la culture ?

J’ai étudié le Français à l’Université. « Comme comment allez vous ? » Pour comprendre le rythme j’ai vu des films français, « Les 400 coups » de « Truffaut ». J’ai lu des journaux français que j’ai trouvé à Los Angeles. J’ai été au musée d’Orsay en 1984 c’était une de plus belles journées de ma vie. C’est intéressant d’apprendre des choses différentes de qui on est.

On a vu récemment Blackkansman, beaucoup de films parlent des noirs aux États Unis, est- ce que vous avez rencontré du racisme aux États Unis dans votre carrière?

C’est étonnant mais non je n’en ai pas été affecté car j’ai joué des rôles qui étaient prévus et écrit pour des blancs, mais sinon oui le racisme ça existe.

Quel est votre prochain film?

Je ne travaille pas sur un film actuellement mais bientôt Casse Noisette et les quatre royaumes chez Disney.

Vous avez fais une série sur les religions. Le film « invisible » va sortir qui traite de ce sujet. Quel conseil donneriez-vous sur la fibromyalgie cette maladie ?

Avec mon partenaire j’ai parlé de ces religions qui parlent de l’au-delà. Je me dis pourquoi et surtout ou est la vérité ? C’est une bonne question. J’en souffre mais je n’ai pas de conseil à donner sur cette maladie.

Quel est votre opinion des réalisateurs européens ? Car le monde du travail est très différent en Europe et Amérique.

J’ai travaillé avec eux et je n’ai pas trouvé de différence. Il y a des réalisateurs qui savent ce qu’ils veulent faire, tant qu’ils font le boulot c’est important.

Est-ce que vous comptez faire un film avec un réalisateur francais un jour ?

Avec Louis Leterrier j’espère tourner le remake de son film. Luc besson est mon favori, j’aime sa façon d’écrire, sa facon d’être sur le tournage.

Vous êtes très connu en france. Dans 20 ans qu’est ce que vous voudriez qu’on retienne de votre carrière ?

Que ça va, que j’étais bien, un bon acteur, quelqu’un de sympa. (rire)

Comment appréhendez-vous vos rôles ? Vous êtes plus acteur studio ou plus à la française ?

Pour moi tout vient du scénario sinon je ne peux pas le faire.  Je n’ai pas de façon de jouer particulière.

Vous vous occupez des abeilles ?

J’ai des ruches. Les abeilles c’est important pour l’environnement et l’avenir des arbres. D’ailleurs je suis inquiet pour les arbres et leurs futurs.

Est-ce que vous aurez un message pour votre président ?

… (il n’a pas prononcé de mot)

Burt Reynolds est mort hier vous avez une réaction ?

Bien sûr, j’ai connu Burt. De plus en plus de gens que je connais commencent à mourir et ça fais réfléchir.

Freeman c’est un bon nom Ou une philiosophie de la vie ?

Juste mon nom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :