Kate Beckinsale

Qu’est ce que vous aimez chez les français ? Vous avez déjà joué ici.

C’est un endroit qui me touche, surtout à Paris, à 15 ans j’y venais avec une copine, on regardait des films de Truffaut on les regardait deux ou trois fois car on n’y comprenait rien et c’est là que je suis tombée amoureuse du cinéma en général.

Qu’est ce que ça représente pour vous d’avoir votre cabine aux côtés des autres acteurs ?

Est-ce que j’ai le droit d’entrer là-dedans ? Je trouve ça mignon d’avoir une petite partie de chez moi, de changer mes culottes si besoin ici. (rire).

Vous avez joué pas mal de rôles d’époque en costume, vous enfilez ces rôles de la même manière que des rôles contemporains ?

Il y a une approche un peu similaire. Dans les films d’époque on porte un corset, on sent les femmes coincées dans leur façon d’être alors que contemporain c’est plus physique pour le rôle et nous devons faire un entrainement avant.

Vous avez été impliquée dans le mouvement #MeToo, quel est votre avis à ce sujet ?

Par rapport à cela je n’ai pas d’infos. De mes expériences je peux dire que si on est dans cette situation sur un tournage, qu’on rencontre une personne un peu abusive, on nous prend plus au sérieuse que dans le temps. Plus jeune, je m’habillais dans les pyjamas de mon frère et en Doc Martins pour éviter ce genre de situation mais pas plus d’infos par rapport à cela.

Quels sont vos films préférés en général ?

« Les liaisons dangereuses », j’aime beaucoup ce film de 1989, « Nothing but the truth », un dans lequel j’ai joué qui n’est pas trop connu.

Est-ce qu’il y a un film que vous avez parfois joué que vous avez regretté ? Ou au contraire un film que vous avez refusé et que vous avez regretté?

J’ai failli ne pas faire « Underworld » parce que je n’étais pas bonne en sport à l’école. J’ai failli faire « The Ring » mais je ne faisais pas assez mère pour le rôle alors que c’est assez ironique car j’ai un enfant moi- même.

« Love and friendship » est sorti il y a deux ans, qu’est ce que ça représentait pour vous ?

Le film de ce soir est un de mes films préférés dans lequel j’ai tourné. Le réalisateur m’a proposé un rôle qui me disait bien, il était écrit pour moi mais il fallait que je vieillisse un peu plus.

Est- ce qu’il y a une différence dans la façon de travailler en France ?

Je dirais que dans des films indépendants, peu importe le pays, il y a cette même sensation d’urgence alors que dans les grands studios c,’est différent car ça coûte tellement chez ils sont plus stressés. C’était le jour et la nuit ces changements.

Pourquoi avez-vous joué dans une série « The Window » sur Amazon prime Vidéo ?

Ce qui est vraiment fascinant c’est que parfois on joue un personnage pendant une heure et demi ou deux heures.  Dans une série c’est plus long, les scénarios et personnages sont devenus plus complets et cela m’intéressait.  The Window est tourné en Afrique du Sud,  ma fille est assez vieille maintenant pour que je puisse partir aussi longtemps.

Avec le mouvement #MeToo , avez-vous senti une différence pour les femmes à Hollywood ?

Un peu plus tôt, je disais que c’est bien d’en parler, désormais on a déjà la chance d’être écouté si cela arrive. Il va falloir maintenant attendre un peu que l’effervescence redescende et voir si tout cela va continuer ou non.

Avec quels acteurs ou réalisateurs français aimeriez-vous collaborer ?

J’aurais aimé jouer avec Jeanne Moreau. Pour les réalisateurs je ne sais pas trop, tous ceux que j’avais aimé sont morts.

© Constance Moreau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :