Jason Clarke

Avis 2 Femmes a ouvert la conférence de presse en posant la première question à Jason Clarke :

Pourquoi avez- vous choisi ce rôle alors que Ted Kennedy est une personne assez ambivalente sur le plan humain ?

Pour moi c’était important de voir ce personnage fascinant, ses idéaux de le faire découvrir à un moment délicat de sa carrière. J’ai soutenu le clan Kennedy et il est vrai qu’il n’est pas facile de traiter ce sujet, surtout quand on est un fervent admirateur. Il est difficile d’approuver les actes de Ted Kennedy, c’est un sujet extrêmement divisant aux États Unis. Le peuple américain est divisé entre l’amour et la haine. Interpréter ce rôle était un challenge car Ted Kennedy est un sénateur fascinant, cela m’a permis de comprendre comment l’opinion américaine a pu lui pardonner.

Comment se sont passées les retrouvailles , il y a 20 ans avec John Curran ? Sachant que vous êtes Australien, pourquoi avez -vous accepté de jouer un rôle Américain ?

C’est lui qui m’a engagé à l’époque et cette fois c’est moi qui suis venu le chercher. Qu’importe d’être ou non la bonne personne, en tant qu’acteur on se pose toujours la question de savoir si je vais réussir à me faire accepter par le public et à bien interpréter le rôle. Les Kennedy font penser à l’Amérique, tout le monde les connait donc j’avais un peu peur et j’étais un peu nerveux. J’en ai parlé avec John. Il ne voulait pas faire une parodie des Kennedy et il m’a laissé m’approprier le rôle. Des que l’on voit le premier plan de moi en train de parler devant la télé on y croit on a la même carrure et je suis entré directement à l’intérieur du rôle. Beaucoup de réalisateurs ont voulu le réaliser. Le scénario est arrivé dans mes mains et j’ai pense à John. Nous avons  pensés tous les deux à tourner ce film dans le Massachusetts. John est brillant, juste et dur parfois. Le résultat final valait le coup.

Vous avez joué dans pleins de rôles différents science-fiction, drame, action… Quel est votre genre préféré ?

Je n’ai pas réellement de genre préféré mais j’aime varier de l’un à l’autre. Quand on fait un film d’un genre c’est difficile. J’ai terminé le tournage de Simetierre. On se dit que c’est un film d’horreur mais c’est aussi une histoire très sombre et psychologiquement fatiguant avec un travail difficile. Ce genre d’histoire je n’ai pas envie de le refaire. C’est un homme qui perd son fils et il fait tout pour le récupérer par tous les moyens. Je n’ai pas forcément envie de me replonger rapidement. Dans la planète des singes c’était un rôle difficile physiquement. Donc j’aime sauter d’un genre à l’autre, un jour dans des blockbusters mais aussi un jour dans des films indépendants. Je suis intéressé par les films européens car la sensibilité est différente.

Dans très peu de temps, j’incarnerais l’un des rôles principaux dans First man l’histoire de Ed wight. C’est la première personne qui a marche dans l’espace et qui devait être la première personne a marcher sur la lune. Sa capsule a brûlée et dans la dernière séquence je suis enfermé dans une toute petite navette spatiale. Je me souviens de la claustrophobie etc.

Est ce que vous gardez de temps en temps des souvenirs des films dans lesquels vous tournez ?

Oui je garde certaines choses. C’est plus difficile sur les films à grand budget car ils gardent tout pour les recoupes etc s’ils en ont besoin. Mais dans le film « Public Ennemis » vers la fin, il y a une fusillade dans une taverne. Dans le département du film il y avait des sous-verres, j’en ai gardé un qui, aujourd’hui est dans ma maison. j’aime bien les petites choses. Dans First man, j’ai gardé les patchs de la NASA avec le nom sur le vêtement. on m’a donné celui de Ed Wight, mon personnage. Cela arrive que le staff me donne des petites choses.Sur « Everest », par exemple, j’ai gardé les casquettes de un des disparus. Dans First Man, l’équipe avait reproduit les montres qui, à l’époque, avaient  été fabriqués sur mesures pour les astronautes. Mais celle-là je n’ai pas pu la garder, pourtant j’aurais aimé.

© Constance Moreau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :