We blew it

Première à Deauville, documentaire retraçant tous les événements, les rêves et utopies des années 60 et 70 en Amérique. Pleins de thèmes sont abordés que ce soit les hippies dans les années 70, la musique revendicative comme Bob Dylan ou les Rollings Stone ou encore la menace que représente Trump.

En apparence du moins car les thèmes sont abordés succinctement. On pourrait même croire que le réalisateur donne raison aux électeurs de Trump ainsi qu’aux consommateurs de drogue. Donner la parole à un américain qui disait que les années 70 c’était le bon temps car il expérimentait toutes les drogues comme les artistes n’était pas de très bon goût.

Déception également de la part du docu qui veut montrer quelques films qui ont marqué les époques. Tobe Hooper est interviewé et pas une seule fois son film « Massacre à la tronçonneuse » n’est abordé alors qu’il a fait grand bruit et marqué les américains à sa sortie.

Le film a un arrière-goût très lourd du « c’était mieux avant » typique des anciennes générations, comme le titre du film l’indique « We blew it »( on a merdé) car maintenant c’est une ère moins bien qu’avant selon le docu.

On tient donc difficilement les 2h17 trop longues du documentaire malgré la très belle réalisation et les belles images du paysage américain de l’Arizona beaucoup mis en avant avec la célèbre route 66 vers Seligman, du New Jersey à la Californie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :