Love Hunters

Nous sommes en Australie dans une petite ville en apparence paisible.

Thriller psychologique, en huis-clos, nous suivons l’histoire d’une jeune fille se rendant à une soirée et elle se retrouve accostée par un couple dans la rue. Elle devient alors prise au piège…

Le film est intriguant et captivant, la réalisation est très bien faite, avec des plans de caméras volontairement au ralenti pour donner l’impression d’être épié en permanence par des gens malintentionnés ou pour seulement donner une impression de profondeur, ce qui est appréciable et change du rythme déchaîné des films américains.

Le film a réussi également de ne jamais tomber dans l’horreur ou le gore et laisse le spectateur s’imaginer des tas de choses. Une porte fermée peut donc laisser un sentiment très angoissant…

À voir si vous voulez visionner un huis-clos très prenant jusqu’à la fin ainsi que découvrir ou redécouvrir le cinéma australien souvent oublié ou méconnu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :